la France agricole

Les ravages des rats taupiers s’étendent de plus en plus !

Les ravages des rats taupiers s’étendent de plus en plus ! 150 150 Mr Anti - Taupe

Il est grand temps d’agir de façon efficace contre le rat taupier, sinon nous courrons tous à la catastrophe.

Voici un exemple parmi les nombreuses constatations que je fais depuis des années, à force de faire n’importe quoi dans l’élimination des nuisibles, sans protéger leurs prédateurs, on en est arrivé dans certaines région à une situation ingérable avec en plus un risque de transmission de maladies, et je pèse mes mots, très graves.

Dès l’infestation de votre terrain, pelouse, parc ou autres, il faut agir par un piégeage efficace de ces nuisibles que sont les rats taupiers, il est aussi important de ne pas laisser vos terrains envahis et minés par des galeries de taupes, car c’est la certitude que ces galeries risquent d’être squatter par ces nuisibles, rats taupiers, mulots, … qui ne se nourrissent pas de la même façon.
Capture d’écran 2015-06-23 à 22.54.24
Le Taupier d’Antan
DUBOIS Vincent
www.lestaupiersdantan.be

En exemple, lisez cet excellent article du journal La Montagne concernant l’Auvergne, le cantal, Saint-Flour du journaliste David Allignon. (Face au fléau du rat taupier, 500 personnes réunies à Allanche)

 

A Allanche, hier soir, le collectif contre la prolifération du rat taupier a rassemblé plus de 500 personnes à la salle polyvalente.

« Il faut se mobiliser pour se faire entendre à l’échelle nationale, on veut une lutte contre le rat taupier radicale et biologique ». Voici en résumé la teneur de la réunion qui rassemblait hier soir plus de 500 personnes à la salle polyvalente d’Allanche. Le collectif contre la prolifération du rat taupier, qui au départ comptait une vingtaine d’adhérents, s’est donc considérablement renforcé. Ouverte à la discussion et au débat, la réunion permettait de dresser un constat alarmant. Destruction des parcelles cultivées, des prairies, pertes financières pour les exploitants agricoles… Et pas seulement. « Le risque sanitaire pour l’homme est élevé », explique Philippe Rousseel, membre du collectif. L’extension du phénomène provoque l’exaspération des populations. A commencer par les agriculteurs qui, à plusieurs reprises ce soir là, apportaient leur témoignage. Le collectif a promis des actions symboliques pour alerter les pouvoirs publics. « Tant que l’on a pas une solution radicale contre l’éradication du rat taupier, on continu ! »
David Allignon , journal La Montagne

 

 

 

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message